Mon roadtrip en Norvège, ou comment en prendre plein les yeux en 1 semaine

Mi-août 2016. Un sac à dos, une tente. 7 jours, 6 villes, 2 randos, 3 trains, 10h de bus, 4 ferries, 6 auto-stops et des étoiles plein les yeux.

L'aventure en Norvège a été très intense, difficile parfois mais incroyable; organisation de dernière minute (ou pas d'organisation du tout), nécessité de faire dans le plus économique, et envie de vivre une vraie aventure à la fois de dépassement de soi, de rencontres et de découvertes. Ce fut une semaine unique.

Pour toutes les photos, rendez-vous sur CAPTURE NORVÈGE

OSLO

J’ai adoré la simplicité de cette ville. Au détour d'une rue aux bâtiments bruts, parfois colorés, il est simplement agréable de se laisser tenter par un café en terrasse sous quelques rayons de soleil norvégien. L’atmosphère y est douce, apaisante.

D'une tranquillité étonnante, Oslo semble avoir traversé le temps mais être restée authentique. Marcher sur le toit de son opéra, ou à travers ses grandes places et ses parcs, on peut y découvrir des petits bijoux d'architecture, mais aussi des lieux véritablement touchants comme de veilles brocantes aux couleurs locales pleines de souvenirs.

Son tramway typique nous fait replonger dans une scène du 20e siècle, mais la ville est aussi contrastée par la modernité du quartier Grünerløkka où de géants et magnifiques graffs, tags et fresques sont à découvrir à tous les coins de rues.

À 7€ le sandwich Club poulet et 9€ la bière, dur de ne pas se vider les poches à Oslo, mais la capitale reste un passage incontournable pour les amoureux d'art (petit passage au Munch Museum pour admirer le fameux Cri) et les voyageurs en quête d'un séjour respirant la sérénité.

BERGEN

Flânant sur les grandes places, comme Festplassen près de l'étang Lille Lungegårdsvannet, on peut facilement arriver à l'église St Jean qui domine la ville. Après quelques marches à gravir, tu pourras peut-être avoir la chance de tomber au milieu d'un chant cérémonial norvégien entre murs blancs et sous d'immenses poutres en bois, architecture religieuse typique scandinave.

Assez touristique, Bergen est connue pour son joli port, ses maisons colorées au bord de l’eau et son église sur les hauteurs du centre.

Une fois avoir traversé le petit marché au bord du port, si tu passes entre les deux maisons penchées à l'entrée de Bryggen, tu pourras observer les merveilles d'architecture de l'époque médiévale scandinave. Se cache à l'ombre d'une bâtisse en bois un petit café proposant du vin chaud ou encore un marchand de vestes en cuir traditionnelles.

ODDA & TROLLTUNGA

J’ai eu un coup de coeur pour cette magnifique petite ville, où j’ai pu en prendre plein la vue, et le coeur. Cachée entre les montagnes et les fjords, entre le lever et le coucher du soleil, Odda rayonne d’une simple joie de vivre, paisible. 3 jours et 2 nuits sous la tente face à un superbe lac et ses montagnes, c’est à Trolltunga où l'adrénaline est montée au plus haut de toute mon aventure.

23km aller-retour, environ 11 heures de marche, entre pluie, neige, vent, froid, c'est la plus dure et intense marche que j'ai faite de ma vie. Les 2 dernières heures de marche avant l'arrivée au fameux rocher m'ont offertes les vues les plus incroyables de tout mon voyage. Ressentir la fraicheur du vent soufflant à travers les montagnes, te caressant le visage, et cette sensation de liberté qui te prend dans tout le corps. Ce sentiment que tout est possible, quand tu fermes les yeux et que tu te rends compte qu'il ne faut pas grand chose pour se sentir vivant.

Le mental en a pris un gros coup, mais l’aventure en valait la chandelle ; le sentiment de réussite, le souffle coupée au-dessus du rocher suspendu de Trolltunga face à cette incroyable vue et la typique photo restera un moment inoubliable.

Petit conseil pour ceux qui souhaitent s'aventurer à Trolltunga : 80 % de la randonnée est faite de marches, cailloux, et rochers, il n'y a que très peu de plat et la route semble interminable. La moitié de la marche est faite de pentes très raides. Il est donc plus que recommandé de partir le matin, le jour, équipé et avec assez de nourriture et d'eau, et de prévenir quelqu'un que vous partez.

L'endroit est authentique, rien n'est fait pour les touristes, mais malheureusement, il y en a des nombreux qui tentent l'aventure et j'ai du attendre 3/4 d'heure dans la queue pour faire la fameuse photo sur le rocher. Pour les moins sportifs, je conseille peut-être de commencer d'abord par tester la randonnée de Preikestolen qui est moins difficile que celle-ci et donne un avant-goût.

STAVANGER & PREIKESTOLEN

Située au Sud Ouest de la Norvège, Stanvanger est une splendide ville entourée de fjords. C'était la dernière étape du voyage avant le retour à Oslo, et en France. La vieille ville en pente recèle des joyaux d'architecture scandinave typiques et de secrets d'histoire à peine dévoilés entre deux ruelles et maisons en bois blanc.

Pendant ce temps, son port et son grand centre coloré s'animent aux musiques de rues et aux after-workers profitant du soleil dans un bar en extérieur.

À Stavanger, c'est aussi l'occasion d'aller arpenter les chemins menant au fameux Preikestolen ('Pulpit Rock'). Très touristique, la randonnée n'a rien à voir avec celle de Trolltunga.

Il est possible d'acheter des sortes de packages ferry+bus à l'office de tourisme de Stavanger. Amenant directement au pied de la randonnée, il te suffit ensuite de suivre tous les autres touristes pendant 1h ou 2. La randonnée n'est vraiment pas compliquée, tout est très bien indiqué et aménagé pour les touristes, mais attention please ! L'immense rocher peut être très dangereux, dans les cas où le vent souffle très fort. J'ai vu beaucoup de gens prendre des risques inutiles pour une photo Instagram. La fameuse photo au bord de la falaise peut s'avérer plus que risquée (on ne voit pas bien mais je ne suis pas au bord ni au bout de la falaise, mais penchée en arrière les pieds hors du vide). De plus, impossible d'avoir un joli cliché sans touriste, à moins d'avoir la superbe idée de faire la randonnée à 6h du matin. La vue reste quand même extraordinaire, et les dents se serrent à quelques centimètres du bord de la falaise. 

Retour en France... En 1 semaine, mille et une découvertes. Pas beaucoup de repos, mais ce n'était pas la priorité. Vivre ce voyage aventure à 100% a été une sacrée expérience entre retour aux sources et adrénaline. Les trajets en auto-stop n'ont pas été une perte de temps, car les terres norvégiennes ont tellement à offrir que découvrir ses paysages splendides aurait été impossible de voir d'une autre manière qu'à 70km sur des routes difformes, ainsi que des rencontres de locaux d'une aide et d'une générosité incroyable.

Certes, pas dans la simplicité d'un hôtel et son vrai petit déjeuner, ou de trajets en train, c'est le hasard et les rencontres qui ont guidé ce voyage, et c'est ça qui a formé pour moi le plus beau de l'expérience. Moments vécus à 300% et que le meilleur à tirer de cette expérience, la prochaine fois, ça sera le Nord!

Voyageusement 😉

Thetraveletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :